Sélectionner une page
Contactez-nous

Depuis quelques années, les loueurs de courte durée sont « challengés » de toutes parts sur leur cœur de business. Start-up, constructeurs, distributeurs avancent leurs pions et prennent position sur le marché de l’autopartage et par conséquent sur celui de la location.

Aussi indispensable soit-il, un réseau d’agences ne suffit plus. Le défi est également technologique. Les principaux loueurs l’ont bien compris, en se dotant d’incubateurs, de laboratoires ou en rachetant des start-up (Europcar, avec Ubeeqo en 2015), dont la mission est de développer les innovations qui feront la mobilité de demain. « L’accès au libre-service est l’événement technique majeur des mois et des années qui viennent », confiait récemment Jean-Claude Puerto, président d’Ucar, chez nos confrères d’AutoK7. Aujourd’hui, une application suffit à localiser un véhicule, à en ouvrir ou fermer les portes. Les enseignes de location affûtent leur dispositif pour coller à cette mutation, tout en maintenant les agences au cœur du jeu.


Article du 12 avril 2018